L’hypertrophie de la prostate : causes, manifestations et conséquences

L’hypertrophie de la prostate est une pathologie de plus en plus récurrente chez les individus de sexe masculin. Elle se caractérise par une augmentation du volume de la glande prostatique, ce qui se traduit principalement par les troubles de la miction. Si vous êtes confronté à cette maladie, vous n’avez plus besoin de vous casser la tête. À l’issu de la lecture de cet article, vous en saurez assez sur les causes, les manifestations de même que les traitements de la maladie, afin de vous offrir une prise en charge adéquate.

C’est quoi l’hypertrophie de la prostate ?

L’hypertrophie de la prostate ou hypertrophie prostatique est une maladie qui touche la prostate, et pour cela est un mal spécifiquement masculin. Elle consiste dans l’augmentation anormale du volume de la glande prostatique, ce qui entraîne en premier lieu les troubles de la miction.

L’hypertrophie de la prostate est un mal à l’origine bénigne ; mais en l’absence de prise en charge adéquate et rapide, elle évolue rapidement pour atteindre une forme dégénérée. Dans ce cas, le mal devient donc assez dangereux et entraîne de nombreuses conséquences sur la santé et le mieux-être quotidien du malade.

L’hypertrophie de la prostate : une maladie sans cause

L’une des informations clés auxquelles on s’attend dans la présentation d’une maladie est bien évidemment les facteurs susceptibles de déclencher ou de favoriser la maladie. Mais dans le cas de l’hypertrophie prostatique, il n’y a pas de causes à présenter. En effet, l’hypertrophie de la prostate est un mal qui vient tout seul et surgit de l’évolution naturelle de la glande prostatique.

Lisez aussi :  Quels sont les avantages de l'utilisation de la crème Algue Pelvetia anti-âge en pharmacie ?

À l’heure actuelle, le seul facteur connu et auquel l’on attribue la survenance de l’hypertrophie de la prostate est le vieillissement et les variations hormonales. Selon les statistiques, plus de 70 % de la population mâle âgée de plus de 50 ans développe naturellement des symptômes de l’hypertrophie de la prostate.

Comment évolue une hypertrophie de la prostate ?

L’hypertrophie est un mal bénin à l’origine, et ainsi, l’apparition des premiers signes visibles n’est pas à confondre avec le début e la maladie. Au début, l’hypertrophie de la prostate se présente sous la forme d’un gonflement microscopique de la glande prostatique, et il n’est pas possible de détecter le mal à cette étape.

Au fil des jours, l’hypertrophie se développe avec et atteint le stade macroscopique, et il est alors possible de le détecter par échographie. Lors de ces deux premières étapes, le mal est encore asymptomatique, et le patient n’est pas encore conscient du développement excessif de sa prostate. Ce n’est qu’au troisième stade du développement de la maladie qu’apparaissent les premiers signes annonciateurs, notamment les troubles urinaires.

Focus sur les symptômes de l’hypertrophie de la prostate

L’hypertrophie ou hyperplasie de la prostate se manifeste par plusieurs signes qui traduisent un dérèglement des fonctions urinaires. On peut citer notamment :

  • La diminution du flux d’urine à chaque émission ;
  • Une émission d’urine lente au démarrage et parfois douloureuse ;
  • Les envies répétitives et beaucoup plus pressantes d’uriner, même la nuit ;
  • L’écoulement d’urine pendant une ou deux minutes après l’émission ;
  • La sensation que la vessie n’est pas vide, même immédiatement après avoir uriné.
Lisez aussi :  Qu’est-ce que la vessie de lutte, et comment la traite-t-ton ?

L’hypertrophie de la prostate est-elle dangereuse pour l’homme ?

Si elle n’est pas rigoureusement prise en charge, l’hypertrophie de la prostate peut aboutir à des complications telles que :

  • Les infections urinaires ;
  • Les calculs urinaires logés dans la vessie ;
  • L’obturation partielle ou complète de l’urètre due à la rétention d’urine.

Contrairement à ce qui se dit ordinairement, l’hypertrophie de la prostate n’est pas un facteur de risque du cancer de la prostate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *