Tubercule de Montgomery : que savoir sur ces protubérances ?

Vous remarquez l’apparition de petites excroissances autour de votre mamelon : pas la peine de s’inquiéter, il s’agit bien des tubercules de Montgomery. Normalement présents chez les femmes enceintes et les nourrices, ces petites bosses peuvent également apparaître chez n’importe quelle autre femme et pourraient être dans ce cas prémonitoire de certaines maladies. Si vous désirez en savoir davantage sur les excroissances de la glande Montgomery, cet article vous aide à comprendre l’apparition et le rôle de ces protubérances autour de vos aréoles.

Tubercules de Montgomery : qu’est-ce que c’est ?

Les tubercules dits de Montgomery se présentent comme de petites bosses qui apparaissent sur les seins, plus précisément autour de l’aréole dès les premières semaines de grossesse. Principalement lié au système hormonal, ce chapelet de graines (entre 2 et 28 sur chaque sein) qui apparaît autour des mamelons est une transformation physiologique tout à fait normale. En effet, l’apparition de ses tubercules est l’une des premières réactions du corps féminin à la présence d’une grossesse et contribue à préparer le corps à l’allaitement.

Quelles sont les causes de l’excroissance des glandes de Montgomery

Les tubercules Montgomery sont connus pour apparaître dès l’apparition de la grossesse afin de préparer la femme à l’allaitement, mais il peut en être autrement dans certains cas. Les tubercules pourraient bien apparaître chez certaines femmes alors qu’elles ne sont pas enceintes, comme chez une jeune adolescente pubère.

En effet, chez certaines adolescentes, l’excroissance visible des glandes de Montgomery apparaît avec les caractères sexuels secondaires. Chez ces nouvelles jeunes femmes qui passent différemment le cap de la puberté, les tubercules de Montgomery témoignent simplement de la disposition du corps de la jeune femme à procréer.

Lisez aussi :  Total Crunch : avantages, avis et monde d’utilisation

Quand s’inquiéter pour les tubercules de Montgomery ?

Lorsque vous remarquez l’apparition des tubercules alors que vous avez la certitude de ne pas être enceinte, il s’agit peut-être d’une alerte maladie. En effet, l’apparition de ces bosses chez une femme non enceinte pourrait être prémonitoire de maladies chroniques comme :

Le déséquilibre hormonal ;

Le stress chronique ou la dépression ;

Le déséquilibre de l’indice de masse corporelle par augmentation ou par baisse anormale du poids.

Ainsi, si vous remarquez la présence des tubercules de Montgomery alors que vous n’êtes pas enceinte, vous feriez mieux de consulter un médecin spécialisé en la matière.

Quel est le rôle des tubercules de Montgomery

On comprend mieux le rôle des tubercules de Montgomery lorsqu’on sait que les glandes de Montgomery contiennent des cellules immunitaires, et sont reliées aux glandes sudoripares. Ces dernières produisent des anticorps et des substances immunitaires grâce auxquels les tubercules de Montgomery luttent contre les infections bactériennes et virales dans la zone des mamelons et des aréoles.

De même, leur apparition rime avec la montée des hormones sexuelles féminines, notamment l’œstrogène et la progestérone. Ces deux hormones favorisent non seulement la production du lait, mais également la sécrétion d’une huile destinée à protéger les tétons et leurs alentours des rayures pendant les frottements.

En fin de compte, retenez simplement que l’apparition de ses tubercules est un phénomène tout à fait naturel et normal chez la femme enceinte. Chez les autres femmes, ils peuvent être une marque de la puberté chez l’adolescente, ou même le signe annonciateur de maladie chronique.

Lisez aussi :  État de santé des patients issus d'une greffe osseuse dentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *